« La folie / Madness », Transverse Journal (Toronto, n°16, 2017)

 

Gustave Courbet, Autoportrait ou le Désespéré,1844-45La panoplie de « maladies » et d’« états » qui ont historiquement été subsumés de façon non critique sous le très opaque et ambigu nom de « folie » incluent la schizophrénie, la paranoïa, le trouble anxieux, l’hystérie, et plus récemment, le trouble bipolaire, le trouble de la personnalité multiple, la démence, etc.

Au-delà de l’aile psychiatrique ou du divan du psychanalyste, la folie se manifeste aussi dans les expériences quotidiennes et les routines – d’un fugace moment d’exaspérante compulsion obsessionnelle aux affres d’enivrant désir.

La société contemporaine est obsédée par le bien-être mental, et la réduction de la pleine conscience à une éthique du soin de soi finit plus souvent qu’autrement par encourager et dramatiser à l’excès les expériences les plus banales de dissonance et de détresse cognitive.

Les sociétés pharmaceutiques exploitent cette tendance en mettant l’accent sur les symptômes plutôt que sur les causes profondes, laissant les patient.e.s dans un état de crise perpétuelle. Cela a pour effet de brouiller les frontières entre le stress mental quotidien et les troubles psychiatriques, si bien que les besoins des deux groupes ne sont ni pris en charge, ni compris.

Le numéro 16 de Transverse souhaite aborder la folie sous toutes ses formes, afin d’éclairer la tendance paradoxale au diagnostic erroné et au compartimentage des maladies mentales, et simultanément à la surestimation et à l’exagération des anxiétés quotidiennes.

Transverse invite les propositions en provenance de toutes disciplines académiques traitant de toutes époques, ainsi que les travaux non-académiques et les approches créatives (photographie, arts graphiques et création littéraire). Les propositions peuvent s’inspirer des problèmes énoncés ci-haut, des sujets suivants, ou de tout autre thème connexe :

  • Les représentations de la folie et de la maladie mentale en littérature et en arts
  • La stigmatisation sociale et l’exploitation de la maladie mentale en société
  • La folie découlant d’excès de passion
  • La question du bien-être mental
  • L’inspiration comme folie
  • L’iconographie de la folie
  • Les tendances et pratiques actuelles en psychiatrie
  • Les espaces de la maladie mentale : l’aile psychiatrique, l’asile, etc.

La date de tombée est fixée au 14 octobre 2016.

Les propositions d’articles doivent comporter un maximum de 5000 mots, à interligne double, selon les règles de présentation MLA. Prière d’inclure avec votre contribution une courte biographie (50 mots), un bref résumé, ainsi que des mots-clés.

Pour plus d’informations quant aux propositions visuelles, contactez transversejournal@gmail.com ou référez-vous au www.transversejournal.org/cfp/.

Nous acceptons aussi des comptes rendus critiques, publiés en ligne. Veuillez nous faire parvenir vos textes ou œuvres visuelles par notre site internet : http://www.transversejournal.org/submission/.

RESPONSABLE :
Nina Youkhanna et Benjamin Bandosz

Centre for Comparative Literature, University of Toronto
http://www.transversejournal.org

Source: http://blog.apahau.org/appel-a-publication-la-folie-madness-transverse-journal-toronto-n16-2017/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.