Charles Percier (1764-1833), architecture et Design

La prochaine séance de Studio XIX se teindra le 19 Avril, en salle Benjamin à l’INHA (2 rue Vivienne, PARIS 02), à partir de 18h.

Pour télécharger et écouter la séance suivez le lien.

Cette séance de séminaire, organisée et animée par les membres de Studio XIX, est orientée autour de la thématique du dessin, de l’ornement et de l’architecture de la veille de la Révolution à la fin de l’Empire.

Philippe Bordes, professeur émérite d’histoire de l’art moderne à l’Université Lyon 2, et Jean-Philippe Garric, professeur d’histoire de l’architecture à l’Université Paris 1, tous deux spécialistes de ces périodes, interviendront en reprenant un dialogue amorcé il y a plusieurs années autour de la production et des activités de Charles Percier.

Ils échangeront à travers les différentes problématiques abordées au sein du catalogue de l’exposition « Charles Percier (1764-1833), architecture et Design » récemment inaugurée au musée du château de Fontainebleau (et qui s’est tenue au Bard Center de New-York fin 2016), orchestrée par J-Ph. Garric.

Les contributions de cet ouvrage apportent des réflexions nouvelles autour de la figure de l’architecte, du décorateur, du dessinateur, du créateur de mobilier et d’objets d’art. En premier lieu, le débat scientifique tourne autour du processus créatif de Percier, œuvrant en étroite association avec l’architecte Pierre Fontaine. Souvent assimilés l’un à l’autre, quels sont les enjeux du choix de Percier sans Fontaine ? D’avantage dessinateur et spécialiste d’ornement, son rapport aux arts graphiques, utilisés comme support ou comme forme d’art en soi, ainsi que l’abondance de sa production (décoration intérieure, ébénisterie, orfèvrerie, céramique, projets d’architectures, relevés, dessins, etc.) incite à se poser la question du rôle de l’architecte et de l’artiste à l’aube du XIXe siècle.

LES PARADOXES D’OCTAVE MIRBEAU

L’université Paris-Sorbonne organise une journée d’étude à l’occasion du centenaire de la mort d’Octave Mirbeau.

Elle se tiendra le 25 mars dans l’amphithéâtre Descartes.

Le Programme est disponible ci-dessous ou en cliquant sur le lien.

9h : Accueil des participants
Introduction, Pierre Glaudes, Université Paris-Sorbonne
9h15-12h30, sous la présidence de Pierre Michel
– Romain Enriquez, Université Paris-Sorbonne, « Le Calvaire de Mirbeau, roman halluciné ? Les paradoxes d’un réalisme psychique »
-Arnaud Vareille, Société Octave Mirbeau, « Les paradoxes de l’anecdote dans les récits d’Octave Mirbeau »
-Discussion
10h45-11h Pause
-Éric Bordas, École Normale Supérieure de Lyon, « Mirbeau, de l’insistance à la tautologie : pratiques d’une ironie non humoresque».
-Loïc Le Sayec, Université Paris-Sorbonne, « “Soigner l’ordure par l’ordure” : esthétique du dégoût dans quelques romans d’Octave Mirbeau »
-Discussion
12h30-14h15 Déjeuner

 

14h15-17h30, sous la présidence de Pierre Michel
– Jacques Dürrenmatt, Université Paris-Sorbonne, « Quand la peinture résiste ».
-Pierre Glaudes, Université Paris-Sorbonne, « Le viol de Sébastien ».
Discussion
15h45-16h Pause
-Marie-Françoise Melmoux-Montaubin, Université de Picardie-
Jules Verne, « Mirbeau et Paul Bourget ».

– Marine Le Bail, Université Toulouse-Jean Jaurès, « Octave Mirbeau, bibliophile malgré lui ? »
-Discussion
Conclusion de la journée d’étude