La Mode masculine 1820-1970 (II) : corps et objets

montesquiou_robert_de_-_boldini

 

Le séminaire « La Mode masculine 1820-1970 », revient pour une seconde année. Après s’être intéressé aux sources d’étude, le programme « Histoire de la mode et du vêtement », se propose de traiter des corps et des objets. En poursuivant le même objectif qui est de mettre en lumière la singularité et la complexité de ces cent cinquante années de mode masculine. Singularité et complexité en réalité occultées par une idée formulée au début des années 1930, celle d’un « grand renoncement » masculin, qui serait responsable à la fois du caractère soi-disant neutre et uniforme de la garde-robe virile et de l’abandon par l’homme à la femme de tout ce qui touche au domaine de la mode. De l’analyse des métamorphoses de la silhouette masculine, de la quête d’une apparence qui n’hésite pas à recourir aux artifices de la cosmétique, de la part importante de la subjectivité dans la composition du vestiaire et des comportements intimes, il devrait ressortir que ces générations d’hommes participèrent bel et bien au système de la mode et qu’ils furent en réalité des consommateurs au même titre que les femmes, en dépit d’une certaine conception de la virilité moderne tendant à afficher sa méfiance à l’égard de la mode.

En partenariat avec la Kunstbibliothek Staatliche Museen zu Berlin, le musée de la Chemiserie et de L’Élégance masculine, Argenton-sur-Creuse, et le Centre allemand d’histoire de l’art, Paris

Responsable scientifique : Philippe Thiébaut (INHA)

  • 5 octobre 2016, INHA, salle Vasari, 14h-17h

Cosmétique et virilité au tournant des XIXe et XXe siècles
Zsolt Mészàros (Eötvös Lorànd University, Budapest)

Suit: the cutural history of an idea
Christopher Breward, professor (Edinburgh College of Art)

La chemise Lacoste – du vêtement de sport au sportswear
Céline Nadal, conservateur du Muséum de Troyes et du Musée de la Bonneterie

“Arrange ton col”
Jean Bouquin, ancien chiffonnier

 

  • 2 novembre 2016, INHA, salle Vasari, 14h-17h

Coffrets et boîtes : un artefact de l’élégance masculine à l’époque romantique
Vincent Boirel, collectionneur et consultant spécialiste du marché de l’art (Paris)

L’architecte Adolf Loos (1870-1933) et la mode masculine anglaise
Adelheid Rasche (Berlin)

« Noveltex, la chemise à la mode ! »
Nathalie Gaillard (Argenton-sur-Creuse)

 

  • 7 décembre 2016, INHA, salle Vasari, 14h-17h

Les équipements collectifs de l’hygiène du corps au XIXe siècle : vers une nouvelle vertu virile ?
Fabienne Chevallier, historienne de l’art et de l’architecture (Paris)

La couleur, une affaire de mode pour le vêtement professionnel des postes et du rail dans la première moitié du XXe siècle
Jérémie Brucker, doctorant (CERHIO-Université d’Angers)

Le sous-vêtement masculin dans la France des Trente Glorieuses : l’exemple d’Eminence
Philippe Thiébaut (Paris)

 

Source : INHA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.