Un monde en couleurs. CHROMOTOPE et le tournant chromatique du XIXe siècle 

Avec Charlotte Ribeyrol et Alessandra Ronetti

Vendredi 12 janvier 2024 de 18h à 20h à la Galerie Colbert
2, rue Vivienne – Paris 2e – Salle Walter Benjamin (rez-de-chaussée, entrée libre)

Ramon Casas, Jove decadent. Després del ball, 1899, huile sur toile, 46,5 x 56 cm, Barcelone, Musée de Monserrat.
Présentation de la séance
 
La séance du 12 janvier 2024 consistera en une présentation de l’exposition “Colour Revolution“, à voir à l’Ashmolean Museum d’Oxford jusqu’au 18 février 2024. Cette manifestation est le résultat du projet ERC Chromotope, qui apporte un nouvel éclairage sur les couleurs du XIXe siècle.
L’exposition “Colour Revolution” présente plus d’une centaine d’objets illustrant l’incroyable gamme de couleurs qui ont émergé pendant l’ère victorienne (1837-1901). S’appuyant sur les recherches interdisciplinaires menées dans le cadre du projet “Chromotope”, cette exposition associe la science à l’art, à la mode et au design, révélant des perspectives fascinantes, nouvelles et colorées sur la culture victorienne.
Bien plus qu’une simple question de goût, la couleur est en réalité un aspect central de la culture, qu’elle soit passée ou présente. Cela est particulièrement vrai à l’époque victorienne, période au cours de laquelle une « révolution de la couleur » a eu lieu après l’invention des premiers colorants artificiels à base de goudron de houille. De nouvelles attitudes à l’égard de la production et de la perception des couleurs ont entraîné des changements majeurs dans l’art et la littérature partout en Europe.
Pour celles et ceux souhaitant faire le voyage Outre-Manche, l’exposition est visible jusqu’au 18 février. Trois vitrines sur l’exposition peuvent également être vues au Musée des Arts et Métiers de Paris, partenaire scientifique de Chromotope.
 
Les invitées

Charlotte Ribeyrol est Professeure de littérature britannique du XIXème siècle à Sorbonne Université, Membre junior de l’Institut Universitaire de France, Responsable du Projet ERC Consolidator CHROMOTOPE et Honorary Curator de l’Ashmolean Museum d’Oxford. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, ses recherches portent sur l’hellénisme victorien ainsi que sur les liens entre couleur et culture au XIXe siècle. Parmi ses publications, on compte notamment l’ouvrage issu de sa thèse, Étrangeté, passion, couleur, L’hellénisme de Swinburne, Pater et Symonds(Grenoble, ELLUG, 2013), ainsi que sa toute dernière contribution, très récemment publiée au Yale University Press, William Burges’s Great Bookcase and The Victorian Colour Revolution (New Haven, Yale University Press, 2023).

Alessandra Ronetti est Docteure en histoire de l’art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l’École normale supérieure de Pise et post-doctorante au sein du projet de recherche européen CHROMOTOPE. Présidente de l’Association de Recherche IMAGO – Cultures Visuelles (ED441) et Membre Associée du Centre de Recherche Histoire Culturelle et Sociale de l’Art (HiCSA) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle a été chercheuse invitée (visiting researcher) et chargée de cours (adjunct professor) à la New York University en 2016, puis ATER à l’Université Paris 1 (2017-2020). Sa thèse portait sur l’impact élargi des multiples théories psychologiques de la couleur sur les origines de la culture visuelle moderne. Elle poursuit actuellement ses recherches dans les champs des Colour studies et des Media studies.


Citer ce billet
studioxix (2024, 8 janvier). Un monde en couleurs. CHROMOTOPE et le tournant chromatique du XIXe siècle . Studio XIX. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vk37

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search